Tous les articles par Chrystèle

3 habitudes pour rester zen quand les émotions s’en mêlent

Il y a la vie qu’on attend et la vie qui se vit!

Il y a la journée qu’on espère et la journée vécue…

Il y a toutes les bonnes intentions avec lesquelles on se lève et les émotions qui s’en mêlent, parfois dès le réveil.

Comment rester zen malgré le flot d’émotions parfois massif qui nous envahit?

Comment rester zen quand on ressent de la colère, de la tristesse, de l’injustice, de la fatigue, pour sortir du cercle vicieux et des jugements sur nous-mêmes qui ne font que nourrir encore plus les émotions « négatives » et les histoires qu’on se raconte sur nous-mêmes?

On le sait et pourtant, c’est plus fort que nous, quand on est submergé par une émotion dite « négative », on est … submergé. Et comme le mot l’indique on peut vite se noyer dans ce qui, au départ pourrait n’être qu’un verre d’eau.

On laisse l’émotion prendre le pouvoir et les rênes, sur nous et notre quotidien. Pour ensuite se faire des reproches parce qu’une fois l’émotion passée et le calme revenu, on se flagelle avec nos pensées assassines et notre culpabilité qui nous font croire qu’on aurait dû faire autrement.

Voici 3 habitudes à mettre en place pour rester zen face aux émotions :

1 Faire une pause et respirer

La première chose à mettre en place quand ça arrive, dès le signal de départ de l’émotion, est de faire une pause et respirer. Concrètement ça veut dire quoi? 

Ça signifie, s’octroyer un temps, aussi infime soit-il de respiration à l’intérieur de la vague qui arrive. On s’arrête et on respire. On ne cherche pas à effacer, ni à annuler, ni à mettre un mouchoir sur l’émotion sinon elle va nous sauter à la figure au moment où on s’y attend le moins et on risque de la projeter sur quelqu’un qui n’aura rien à voir avec l’histoire!

On fait juste une pause pour mieux la sentir venir! 

Oui, oui! On la laisse venir et au lieu de la repousser, de la refouler, de la juger on la regarde s’avancer. On se prépare à la recevoir comme on reçoit un invité important! On s’apprête, on respire et on ouvre la porte tranquillement. On lui dit ok, viens, je suis là, je peux te recevoir… Et on RESPIRE!!

2 Gouter l’émotion

Quand l’émotion pointe le bout de son nez et comme on est prêt à la recevoir parce qu’on a bien respiré, on reste focalisé sur elle pour bien y goûter. La plupart du temps quand j’arrive à cet endroit-là, mes clientes me disent :

  • « Mais justement je n’ai pas envie de savoir quel goût elle a, je veux juste qu’elle ne soit pas là!
  • Et quand vous faites ça, quand vous la refusez, ça marche? Elle ne vient pas? 
  • Oui des fois ça marche!
  • Et c’est agréable à vivre? 
  • Non c’est difficile, ça m’épuise …et je finis par craquer au moment où ça n’a rien à voir! « 

Une émotion qui est là ne peut pas… ne pas être là!

« Je ne veux pas qu’elle soit là » EST ce qui génère la souffrance et la perte de la « zénitude »! Ce n’est pas l’émotion « négative » qui fait mal ou entraine la perte de la maitrise sur notre quotidien et notre vie, c ‘est le refus de l’émotion qui fait souffrir et entraine à sa suite les conséquences dans notre journée et trop souvent sur l’estime de soi. 

Il n’y a pas d’émotion « négative ». Il y a des émotions agréables ou désagréables. Et on ne choisit pas les émotions qui nous traversent. Elles nous traversent! 

Alors plutôt que de vouloir qu’elles disparaissent de notre vie, apprenons à les accueillir et à les gouter! Plus nous y gouterons, moins elles seront envahissantes et auront des répercussions sur notre quotidien et notre confiance en nous. 

3 Cesser de croire les pensées qui les accompagnent! 

Chaque émotion a son lot de pensées qui l’accompagne. On a l’impression que quelque chose nous arrive, que cet évènement créé des pensées et que cela déclenche des émotions mais en réalité cela n’arrive pas dans cet ordre. 

Il se passe un évènement, qui déclenche une émotion et ENSUITE le mental entre en action pour raconter des histoires autour de cette émotion. Pour mieux la nourrir, pour renforcer les jugements négatifs sur nous, pour renforcer nos habitudes de pensées automatiques et non conscientes. 

Pour que l’émotion puisse se vivre le plus sereinement possible comme ce qu’elle est, c’est à dire juste une émotion qui nous traverse à un instant T, il est important de prendre l’habitude de Voir les histoires qu’on rajoute sur  le ressenti et d’arrêter de leur donner du sens.

Toutes les histoires qu’on se raconte au moment de la vague émotionnelle sont fausses. Ce sont juste des histoires. Ce n’est pas la réalité.

La réalité c’est simplement, je ressens quelque chose de désagréable (ou d’agréable c’est valable pour toutes les émotions!) et quand ce sera passé, ce sera…passé.

Ça fera partie du passé.

Et ce qui fait partie du passé n’existe plus dans notre réalité du moment. 

Et tout passe…

Alors on regarde les pensées qui passent comme on regarde passer les nuages. On ne s’y accroche pas. On ne s’identifie pas à ces pensées-là, elles ne sont que le fruit d’une vieille habitude qui veut nous faire croire à ce qui n’est pas vrai. On ne s’accroche pas aux nuages qui passent ! On les regarde passer… et ils passent. 

Conclusion

Une émotion est un ressenti qui nous traverse et que l’on ne choisit pas de ressentir. On ne planifie pas une émotion, on ne la programme pas, on ne la décide pas. Pour ne pas la subir et pour rester zen face à la vague qui parfois nous submerge ou simplement nous empêche de prendre la parole, il est important de l’accueillir comme on accueillerait un invité de marque.

Avec respect. En restant présent à ce qui se passe.

L’émotion est là, goutons-y.

Les pensées arrivent, laissons les penser! Ne nous arrêtons plus sur les pensées qui pensent et voudraient nous raconter des histoires. 

Imaginez que vous devez prendre la parole et que la peur arrive. Si vous la refoulez en serrant les dents et en faisant comme si elle n’était pas là c’est comme d’avoir un enfant qui hurle à côté de vous et que vous faites comme si de rien n’était ! L’enfant ne s’arrêtera pas et vous serez épuisé! Prenez-lui la main. Accueillez-la. Vous êtes l’adulte. Respirez. Ressentez.. et laissez la passer.

Votre présence n’en sera que plus affirmée et votre parole plus impactante.

Une émotion qui se laisse gouter disparait tranquillement sans laisser de traces…

Une émotion à laquelle on résiste persiste en s’imprimant à un endroit du corps ou de l’esprit pour mieux revenir sous une forme ou une autre. 

N’ayons pas peur de nos émotions, elles nous traversent comme le souffle de la vie. Elles ne sont ni bien, ni mal. C’est en y résistant qu’elles s’accrochent et s’amplifient. C’est en nourrissant les histoires rajoutées par dessus qu’on les nourrit en leur donnant le sens qu’elles n’ont pas. Elles ont un sens. Le sens du goût et de la connection à nous-mêmes dans l’acceptation de tout ce qu’on est.

Ne pas résister à ce qu’on est, c’est apprendre à se re-connaitre.

Et en prime, ça permet de rester beaucoup plus zen face à tout ce qui nous traverse!

Zen ne veut pas dire sans émotion.

Zen c’est rester équanime devant ce qui nous traverse. 

Rester zen c’est  « je ressens mais je ne donne pas tout le pouvoir à ce que je ressens… »

Cet article participe à l’événement “3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien” du blog Habitudes Zen. J’apprécie beaucoup ce blog, et un de mes articles préférés est celui-ci 

 

J’espère que cet article vous aura été bénéfique, si c’est le cas je vous invite à le partager en cliquant sur les boutons juste en dessous . En vous inscrivant à l’info-lettre juste à droite de cet article,  vous recevrez un cadeau, un audio de méditation guidée pour nourrir votre « être », ainsi qu’à chaque parution d’article un petit « exercice » pour mettre en pratique ce que j’écris.

Vos coordonnées resteront confidentielles.

Copyright © 2019 http://mavieestbelle.com/– Tous droits réservés

Ma vie est belle aussi sur Facebook… f
Coaching et développement, mon site professionnel Coaching pro

Vous allez continuer de vous laisser faire encore longtemps?

Certaines d’entre vous le savent j’ai lancé il y a deux ans un défi sur facebook pour arrêter de se juger. À la demande d’anciennes du groupe et devant les nouvelles inscrites j’ai décidé de lancer une saison 2!

Je réponds à tous les commentaires sous les vidéos du défi et je vous partage une réflexion que j’ai eu et que j’ai partagée avec une participante, dont je remercie d’ailleurs le niveau d’engagement.

J’imagine que vous aussi vous vous dîtes souvent, je suis comme ci, je suis comme ça..
Je suis pas cool, je suis trop timide, je suis trop grosse, je suis trop grande, je suis vieille, je suis sensible, je suis susceptible, je suis fainéante, je suis égoïste…

Avec le groupe et mes propres « anciens » jugements (parfois pas si anciens d’ailleurs, il y en a qui ont la vie dure!) j’ai de quoi remplir des pages de jugement qu’on peut avoir sur soi.

J’ai des exemples en réserve si vous voulez!!

Et bien sûr cela concerne surtout les femmes, bien que les hommes ont aussi quelques jugements sur eux, leur liste est beaucoup moins longue et ils ne s’arrêtent pas dessus comme nous!
Ce sera d’ailleurs le sujet d’un autre article en lien avec la culpabilité!

Bref, je m’égare, je m’égare!!

Voilà ce que je voulais vous dire :

Quand vous vous entendez dire ou penser « je suis… » remplacez les petits points par ce que vous voulez, faites une pause! Arrêtez-vous ! Maintenant! Arrêtez-vous sur la pensée!

Et regardez-la d’abord pour ce qu’elle est : UNE PENSÉE.

On ne choisit pas ses pensées.
Nos pensées sont des habitudes, des automatismes.
Quand on sait que chaque jour on pense pour 98% à la même chose que la veille.. On peut qualifier cela d’habitude!
Donc on ne choisit pas nos pensées. Nos pensées pensent…

C’est un premier point ou premier pas de côté, alors cessons de culpabiliser sur nos pensées qui pensent! 

Une fois que vous avez entendu vos pensées penser(!) , repensez-y en d’autres termes : non plus je  « suis  … »,  mais « je crois, ou je pense que je suis… ». C’est le deuxième pas de côté.

Regardez-vos pensées penser et VOUS FAIRE CROIRE que vous êtes comme ceci ou comme cela.

Vos pensées sont comme des vieux amis qui vous accompagnent depuis toujours, vous collent aux basques même, et que vous laissez blablater sur vous sans vous défendre! Sans rien leur dire! Je dis « amis » car ils vous ont certainement aidé à une certaine époque de votre vie et là-dessus aussi j’y reviendrai( si j’oublie rappelez-le moi!!).

Mais comme de vieux amis qui sentent maintenant le renfermé (pardon pour les vieux amis..) vos vieilles pensées ne vous servent plus, en tout cas pas celles qui vous rabaissent! Jamais!! Accepteriez-vous des amis qui vous rabaissent et vous critiquent sans cesse? Tous les jours? Sans rien leur dire? À votre avis comment vous sentiriez-vous si tous les jours une personne (toujours la même) vous disait « tu es moche, tu n’y arriveras jamais, tu resteras toujours seule, tu es incompétente, tu vas te faire démasquer, tu es une imposteure, une mauvaise mère, une piètre amie, une méchante fille, tu ne sais pas choisir, tu ne sais pas décider, tu ne sais pas ce que tu veux, tu te comportes comme une petite fille, tu es trop sensible, tu es trop émotive, tu montres trop tes sentiments, tes émotions… »

Pffffff… je sais pas vous mais moi si on me répète ça tous les jours je pète un câble! 

Et bien c’est exactement ce qu’on fait avec nous-mêmes et nos pensées qu’on laisse penser sans rien dire! Sans même les regarder. Sans même s’arrêter dessus. Sans même vouloir les changer!! 

Donc nos pensées pensent et nous, on laisse faire!

Alors pour arrêter de vous juger vous avez plusieurs solutions!

  1. Soit vous entendez vos pensées, vous les écoutez ET vous choisissez celles qui méritent toute votre attention et votre amour et vous dîtes adieu aux autres… Et oui ça nécessite une décision, des choix et de l’entrainement. 
  2. Soit vous venez sur le groupe facebook « Je me choisis Moi! » et vous participez au défi « J’arrête de me juger »
  3. Soit vous m’appelez et on verra comment je peux vous accompagner pour que vous appreniez – enfin- à vous aimer et à manifester la personne que vous avez envie d’être.
Et pour réserver une séance stratégique- Appel Clarté +-
et voir si on peut travailler ensemble c’est ici : 
APPEL CLARTÉ +

 

J’espère que cet article vous aura été bénéfique, si c’est le cas je vous invite à le partager en cliquant sur les boutons juste en dessous . En vous inscrivant à l’info-lettre juste à droite de cet article,  vous recevrez un cadeau, un audio de méditation guidée pour nourrir votre « être », ainsi qu’à chaque parution d’article un petit « exercice » pour mettre en pratique ce que j’écris.

Vos coordonnées resteront confidentielles.

Copyright © 2019 http://mavieestbelle.com/– Tous droits réservés

Ma vie est belle aussi sur Facebook… f
Coaching et développement, mon site professionnel Coaching pro

Qui je suis?

J’étais partie pour vous écrire un article sur ma nouvelle offre et d’un coup m’est venue la question, je suis qui pour leur parler de ça?
Je suis qui pour vous?
Je suis qui à vos yeux pour que vous ayez envie de me lire surtout?
Je vous réponds et je vous fais une proposition, après une pépite que je vous partage et qui a modifié la vision de ma vie!
 

Je suis une femme de 50 ans qui a longtemps donné le pouvoir à d’autres de me dire qui
j’étais et ce que je devais faire de ma vie. 

Je suis une jeune maman d’une puce de presque 7 ans qui fait de son mieux pour élever seule une mini puce qui voudrait déjà être adulte! 

Je suis une entrepreneure (une mam’soloentreprenuere je crois qu’on dit!) qui crée mon entreprise chaque jour pour qu’elle ressemble à la vision que j’ai de mon projet professionnel. 

Je suis une femme qui crée sa vie chaque jour pour qu’elle ressemble à la vision que j’ai de la vie que je veux! Et… ça ne marche pas tous les jours comme je veux!                                                  

Ça ne veut pas dire que la vie ne marche pas comme elle doit. Je m’en rends compte de plus
en plus : la vie fait ce qu’elle a à faire, c’est à dire qu’elle se déroule sans les pensées qui nous
préoccupent, sans les rêves qui peuvent soit nous pousser soit nous égarer si on les maintient
au niveau du rêve.

Quoi qu’il arrive et quoi qu’on en pense, la Vie nous rattrape ou nous rattrapons la Vie, il suffit parfois d’attendre le prochain virage!  La Vie fait ce pour quoi elle est faite, elle vit…sa vie et nous invite à plonger dedans! 

Alors je suis qui en fait? 

Je suis celle qui chaque jour fait de son mieux pour marcher vers mes rêves, en gardant les
yeux ouverts sur le monde qui m’entoure et les yeux ouverts sur ma vision. 

Je suis celle qui chaque jour fait de son mieux pour agir dans ma vie de tous les jours au plus près de mes valeurs, de mes envies et des contraintes de la vie.

Je suis celle qui fait de son mieux pour voir, observer, conscientiser mes limites, mes échecs, mes blocages, mes débordements, mes coups de blues, mes coups de gueule aussi… 

Je suis celle qui fait de son mieux pour marcher ma parole.

Je suis celle qui fait de son mieux pour être pleinement moi-même en lien avec les autres,
ceux-là même qui me renvoient mes limites, mes blocages, mes échecs, mes débordements, mes coups de blues, mes coups de gueule aussi!

Je suis une femme imparfaite qui tente l’incroyable pari de trouver la Joie dans cette
imperfection heureuse chaque jour, dans les limitations du quotidien, dans les contraintes de mes fonctions et de mes rôles tout en ayant en tête chaque jour la phrase :
   >>>>>>>>>    « n’aie pas peur de faire exactement ce que tu veux… » 

 Pas juste un peu, pas de temps en temps, non, à chaque instant faire « exactement » ce
que je veux! 

Avoir en tête cette phrase me permet de voir à quel point je ne fais que rarement exactement ce que je veux!  Et me permet de regarder en toute honnêteté pour quelles raisons, et avec
quelles excuses je justifie de ne pas faire exactement ce que je veux…

C’est intéressant!! Ça me pousse, ça me confronte, ça me parle et ça me réjouit tellement
quand j’y arrive! 

Je vous invite à regarder dans vos journées à quel point vous faites « EXACTEMENT » ce que
vous voulez… ou pas! En toute honnêteté, authenticité et bienveillance! 

Et à m’écrire dans les commentaires ou par retour de mail ce qui se passe pour vous dans
cette expérience! Je suis très curieuse et intéressée par vos retours!  

Ah oui dans ce qui suis-je, un truc très important : j’aime profondément l’être humain que
nous sommes et cet amour est porté par une grande curiosité bienveillante …

Continuer la lecture de Qui je suis?

Ma vie est belle aussi sur Facebook… f
Coaching et développement, mon site professionnel Coaching pro

J’arrête de me taire

J'arrête de me taire

J’ai envie que mes amis prennent partie pour moi. J’ai besoin que mes amis soient à 300% avec moi. Je n’ai pas envie que mes amis défendent la personne avec qui j’ai vécu, qu’ils la connaissent ou pas, sous prétexte que « ça » s’est fait à deux, que je suis co-responsable. 

Je sais ce dont je suis responsable.

Je suis 100% responsable d’être restée aussi longtemps avec un homme qui dès le début de la relation m’a violemment agressée. 
Je sais que je suis responsable d’être restée pendant si longtemps avec un homme qui petit à petit m’a fait croire que j’étais responsable de sa violence, responsable de son malheur et du mien, responsable des ses frustrations, de ses réactions, de son impuissance et de ses névroses. 
Je sais que je suis responsable d’être restée aussi longtemps avec un homme qui vomissait sa frustration sur moi en se servant de ses insultes et de ses poings. Je sais que je suis responsable d’avoir cru en lui, en nous et en l’amour, responsable de m’être trompée sur ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas.

Responsable de m’être trompée sur ce qui est de l’ordre de l’amour et de l’attachement, de la peur et de l’habitude. 
Responsable d’avoir si peu cru en moi, en ma beauté, en ma force et en ma puissance. 

« Un jour, vous levez les yeux et vous constatez que vous avez cédé tellement de terrain au pouvoir de la Peur et de l’ Intimidation, que vous en arrivez même à douter de votre véritable nature. Vous avez oublié que vous aviez tous pouvoirs. » 

Continuer la lecture de J’arrête de me taire

Ma vie est belle aussi sur Facebook… f
Coaching et développement, mon site professionnel Coaching pro

Des clés pour une parole impactante

On dit souvent que le nerf de la guerre c’est l’argent. C’est certes vrai. Mais ce qui est encore plus vrai c’est que rien, jamais, ne sera supérieur à une parole inspirée et impactante.

Le Graal, aujourd’hui, c’est l’impact. A une époque où la parole se libère, heureusement, comment faire pour se faire entendre et que notre parole soit suivie d’effet ?

Vous aimeriez :
– Vous sentir plus à l’aise quand vous prenez la parole en public
– Savoir comment sublimer le stress
– Comprendre les vrais ressorts qui créent l’impact à l’oral
– Gagner en authenticité et conviction
– Bref, retrouver la force de prendre pleinement votre place.

Alors, je vous invite à prendre connaissance de l’offre de mon amie, Isabelle Calkins, la grande dame de la prise de parole en public :

>>> Je Parle donc je suis

Toutes les infos et le détail de son offre généreuse sont au bout de ce clic

>>>>>>>>> je parle donc je suis

Isabelle est coach en Prise de Parole en Public depuis 12 ans. La parole, ça l’habite. Elle est sollicitée par de nombreux dirigeants et chefs d’entreprise, des porteurs de projet, des professions libérales, des personnalités mais elle aime aussi à travailler avec les jeunes, les adultes en réinsertion et les enfants autistes. Elle a coaché plus de 65 speakers pour TEDxToulouse et plus de 90 speakers pour des interventions inspirées du format TEDx. Elle vient de mettre en place un nouveau TEDxMatabiau et lance avec son ami Jean Sommer « le labo du conférencier ».

Ainsi, à chaque fois, elle transmet ce qu’elle a appris du terrain. Son enseignement est très pratique et très concret.

Isabelle est passionnée, c’est un régal de l’écouter et elle saura vous guider tout au long de sa formation en ligne.

Si vous aussi :
– Vous peinez à vous faire entendre en réunion
– Vous avez du mal à défendre votre activité, votre projet et votre produit
– Vous ne savez pas comment vous y prendre pour marquer les esprits
– Vous sentez que votre parole manque d’impact et de force de conviction

Si vous voulez redonner de d’impact et du souffle à votre parole, je vous invite à aller voir ce qu’elle  propose : >>>>> Je Parle donc Je suis

Chaleureusement,
Chrystèle

Ma vie est belle aussi sur Facebook… f
Coaching et développement, mon site professionnel Coaching pro