Archives de catégorie : Créer sa vie

C’est ici que tout se passe…Au jour le jour, réflexions , expériences, décisions, mise en actes, intentions, espérances, rêves, visions, dérapages, ratages, transformations, félicitations, acceptations, méditations, changement, gratitude…Ma vie est belle…parce que je le veux!

Qui je suis?

J’étais partie pour vous écrire un article sur ma nouvelle offre et d’un coup m’est venue la question, je suis qui pour leur parler de ça?
Je suis qui pour vous?
Je suis qui à vos yeux pour que vous ayez envie de me lire surtout?
Je vous réponds et je vous fais une proposition, après une pépite que je vous partage et qui a modifié la vision de ma vie!
 

Je suis une femme de 50 ans qui a longtemps donné le pouvoir à d’autres de me dire qui
j’étais et ce que je devais faire de ma vie. 

Je suis une jeune maman d’une puce de presque 7 ans qui fait de son mieux pour élever seule une mini puce qui voudrait déjà être adulte! 

Je suis une entrepreneure (une mam’soloentreprenuere je crois qu’on dit!) qui crée mon entreprise chaque jour pour qu’elle ressemble à la vision que j’ai de mon projet professionnel. 

Je suis une femme qui crée sa vie chaque jour pour qu’elle ressemble à la vision que j’ai de la vie que je veux! Et… ça ne marche pas tous les jours comme je veux!                                                  

Ça ne veut pas dire que la vie ne marche pas comme elle doit. Je m’en rends compte de plus
en plus : la vie fait ce qu’elle a à faire, c’est à dire qu’elle se déroule sans les pensées qui nous
préoccupent, sans les rêves qui peuvent soit nous pousser soit nous égarer si on les maintient
au niveau du rêve.

Quoi qu’il arrive et quoi qu’on en pense, la Vie nous rattrape ou nous rattrapons la Vie, il suffit parfois d’attendre le prochain virage!  La Vie fait ce pour quoi elle est faite, elle vit…sa vie et nous invite à plonger dedans! 

Alors je suis qui en fait? 

Je suis celle qui chaque jour fait de son mieux pour marcher vers mes rêves, en gardant les
yeux ouverts sur le monde qui m’entoure et les yeux ouverts sur ma vision. 

Je suis celle qui chaque jour fait de son mieux pour agir dans ma vie de tous les jours au plus près de mes valeurs, de mes envies et des contraintes de la vie.

Je suis celle qui fait de son mieux pour voir, observer, conscientiser mes limites, mes échecs, mes blocages, mes débordements, mes coups de blues, mes coups de gueule aussi… 

Je suis celle qui fait de son mieux pour marcher ma parole.

Je suis celle qui fait de son mieux pour être pleinement moi-même en lien avec les autres,
ceux-là même qui me renvoient mes limites, mes blocages, mes échecs, mes débordements, mes coups de blues, mes coups de gueule aussi!

Je suis une femme imparfaite qui tente l’incroyable pari de trouver la Joie dans cette
imperfection heureuse chaque jour, dans les limitations du quotidien, dans les contraintes de mes fonctions et de mes rôles tout en ayant en tête chaque jour la phrase :
   >>>>>>>>>    « n’aie pas peur de faire exactement ce que tu veux… » 

 Pas juste un peu, pas de temps en temps, non, à chaque instant faire « exactement » ce
que je veux! 

Avoir en tête cette phrase me permet de voir à quel point je ne fais que rarement exactement ce que je veux!  Et me permet de regarder en toute honnêteté pour quelles raisons, et avec
quelles excuses je justifie de ne pas faire exactement ce que je veux…

C’est intéressant!! Ça me pousse, ça me confronte, ça me parle et ça me réjouit tellement
quand j’y arrive! 

Je vous invite à regarder dans vos journées à quel point vous faites « EXACTEMENT » ce que
vous voulez… ou pas! En toute honnêteté, authenticité et bienveillance! 

Et à m’écrire dans les commentaires ou par retour de mail ce qui se passe pour vous dans
cette expérience! Je suis très curieuse et intéressée par vos retours!  

Ah oui dans ce qui suis-je, un truc très important : j’aime profondément l’être humain que
nous sommes et cet amour est porté par une grande curiosité bienveillante …

Continuer la lecture de Qui je suis?

Ma vie est belle aussi sur Facebook… f
Coaching et développement, mon site professionnel Coaching pro

J’arrête de me taire

J'arrête de me taire

J’ai envie que mes amis prennent partie pour moi. J’ai besoin que mes amis soient à 300% avec moi. Je n’ai pas envie que mes amis défendent la personne avec qui j’ai vécu, qu’ils la connaissent ou pas, sous prétexte que « ça » s’est fait à deux, que je suis co-responsable. 

Je sais ce dont je suis responsable.

Je suis 100% responsable d’être restée aussi longtemps avec un homme qui dès le début de la relation m’a violemment agressée. 
Je sais que je suis responsable d’être restée pendant si longtemps avec un homme qui petit à petit m’a fait croire que j’étais responsable de sa violence, responsable de son malheur et du mien, responsable des ses frustrations, de ses réactions, de son impuissance et de ses névroses. 
Je sais que je suis responsable d’être restée aussi longtemps avec un homme qui vomissait sa frustration sur moi en se servant de ses insultes et de ses poings. Je sais que je suis responsable d’avoir cru en lui, en nous et en l’amour, responsable de m’être trompée sur ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas.

Responsable de m’être trompée sur ce qui est de l’ordre de l’amour et de l’attachement, de la peur et de l’habitude. 
Responsable d’avoir si peu cru en moi, en ma beauté, en ma force et en ma puissance. 

« Un jour, vous levez les yeux et vous constatez que vous avez cédé tellement de terrain au pouvoir de la Peur et de l’ Intimidation, que vous en arrivez même à douter de votre véritable nature. Vous avez oublié que vous aviez tous pouvoirs. » 

Continuer la lecture de J’arrête de me taire

Ma vie est belle aussi sur Facebook… f
Coaching et développement, mon site professionnel Coaching pro

Des clés pour une parole impactante

On dit souvent que le nerf de la guerre c’est l’argent. C’est certes vrai. Mais ce qui est encore plus vrai c’est que rien, jamais, ne sera supérieur à une parole inspirée et impactante.

Le Graal, aujourd’hui, c’est l’impact. A une époque où la parole se libère, heureusement, comment faire pour se faire entendre et que notre parole soit suivie d’effet ?

Vous aimeriez :
– Vous sentir plus à l’aise quand vous prenez la parole en public
– Savoir comment sublimer le stress
– Comprendre les vrais ressorts qui créent l’impact à l’oral
– Gagner en authenticité et conviction
– Bref, retrouver la force de prendre pleinement votre place.

Alors, je vous invite à prendre connaissance de l’offre de mon amie, Isabelle Calkins, la grande dame de la prise de parole en public :

>>> Je Parle donc je suis

Toutes les infos et le détail de son offre généreuse sont au bout de ce clic

>>>>>>>>> je parle donc je suis

Isabelle est coach en Prise de Parole en Public depuis 12 ans. La parole, ça l’habite. Elle est sollicitée par de nombreux dirigeants et chefs d’entreprise, des porteurs de projet, des professions libérales, des personnalités mais elle aime aussi à travailler avec les jeunes, les adultes en réinsertion et les enfants autistes. Elle a coaché plus de 65 speakers pour TEDxToulouse et plus de 90 speakers pour des interventions inspirées du format TEDx. Elle vient de mettre en place un nouveau TEDxMatabiau et lance avec son ami Jean Sommer « le labo du conférencier ».

Ainsi, à chaque fois, elle transmet ce qu’elle a appris du terrain. Son enseignement est très pratique et très concret.

Isabelle est passionnée, c’est un régal de l’écouter et elle saura vous guider tout au long de sa formation en ligne.

Si vous aussi :
– Vous peinez à vous faire entendre en réunion
– Vous avez du mal à défendre votre activité, votre projet et votre produit
– Vous ne savez pas comment vous y prendre pour marquer les esprits
– Vous sentez que votre parole manque d’impact et de force de conviction

Si vous voulez redonner de d’impact et du souffle à votre parole, je vous invite à aller voir ce qu’elle  propose : >>>>> Je Parle donc Je suis

Chaleureusement,
Chrystèle

Ma vie est belle aussi sur Facebook… f
Coaching et développement, mon site professionnel Coaching pro

Choisir à chaque instant

Il y a deux voies possibles.

La séparation ou la non-séparation. La non-séparation, certains l’appellent l’unité, le « Un », ou encore le « Nous sommes tous reliés ».

Se croire séparé, c’est croire en un monde extérieur et un monde intérieur séparés par un mur, et n’ayant pas de lien de cause à effet entre les deux. C’est croire que je ne suis pas responsable voire que  je suis victime du monde extérieur et que  je reste protégée dans mon monde intérieur. Protégée… Ou prisonnière.

La non séparation c’est Voir que tout est relation. TOUT. Je suis en relation avec tout ce qui m’entoure. Je suis connectée, reliée et inter-agissante sur tout ce que je crois être « extérieur » à moi.

La non-séparation c’est Voir que j’ai tout ce que j’ai demandé. J’ai exactement ce que j’ai demandé même si je ne sais pas, si je n’ai pas conscience de l’avoir demandé. Commencer à Voir que j’ai exactement ce que j’ai demandé c’est commencer à Voir que tout ce qui m’est donné l’est par Amour pour moi.  Alors en regardant ce qui m’est donné je peux voir ce que j’ai demandé… à Voir.

Et si je commençais à regarder les évènements et tout ce qui m’entoure comme des réponses à mes questions? Des réponses pour me voir en vérité. Sans culpabilité. Juste avec responsabilité.

Je ne suis pas responsable des évènements qui m’arrivent. Je suis responsable de comment je regarde les évènements qui m’arrivent. Parce que tous ont des réponses à m’apporter sur moi. Le comment je regarde, qu’est ce que je décide de regarder et de Voir, sont des indications, des réponses à qui je suis maintenant.

Et me permettent de faire le choix : j’en veux encore ou je n’en veux plus?

Pas dans le déni ou le refus mais simplement Voir et Choisir à nouveau.

Je Vois. Je choisis. Je Vois. Je re-choisis. J’ai reçu cela, je le regarde comme une réponse à une demande, je choisis si j’en veux encore…

Et je commence alors à Voir que tout ce que je choisis je le choisis par peur ou par amour.

Vais-je choisir cette maison-ci parce que j’ai peur de ne pas en trouver une autre? Ou vais-je choisir de ne pas habiter là par amour pour moi parce que je sais que la maison que je choisirais par amour sera « la bonne ».

Vais-je choisir ce travail par peur de ne pas en trouver d’autre ou vais-je choisir ce travail par amour de moi (sécurité financière, plus de temps, moins d’énergie..). Ou vais-je ne pas choisir ce travail parce que pas d’amour du tout dans ce choix-là ?

À chacun de voir ce qui est de l’ordre de l’amour et de la peur.

Je reçois de l’agressivité. Au premier abord je pourrais me dire que je n’ai pas demandé à recevoir ça. Mais si je le regarde avec le postulat que je reçois ce que je demande alors je peux me poser la question : qu’est ce que j’ai demandé à voir? Que j’ai encore envie d’être victime pour faire partie du bon côté, du côté des gentils… Parce que c’est de ce côté que je crois qu’est l’amour.. Ok. Je vois. J’en veux encore? Non. Mais si ça m’arrive encore c’est que j’en veux encore un peu. Je peux le voir comme un reliquat de vieilles habitudes. Avec tendresse. Et rechoisir à nouveau. Je n’en veux plus. Je ne veux plus être victime. Il n’y plus de séparation entre victime et bourreau. Je suis les deux. Je n’ai plus besoin d’être du côté des « gentils ». C’est fini. Je ne reçois plus d’agressivité. Je ne suis plus séparée. L’amour est partout..

Je pourrais croire que si je choisis la victime je fais un choix de peur mais je peux regarder que si je fais ce choix c’est que j’en ai encore besoin.. Mon bénéfice secondaire est encore important pour moi? C’est ok… C’est de l’amour… Et quand je regarde avec ces yeux-là tout devient plus léger.

Le choix de l’amour c’est aussi le choix de la foi, de la confiance et de la certitude plantée dans le coeur que je ne suis pas seule et que mes besoins seront pris en compte par « plus grand que moi ». Besoins qui parfois sont  pris en compte d’une manière qui semblent ne pas me convenir, mais qui souvent au final, se révèlent porteur d’un sens que je n’imaginais pas à l’avance.

Quel choix vais-je faire aujourd’hui?

Celui de me voir? Ou celui de me croire séparée de tout?

Tout ce que nous faisons nous le faisons par amour… Il n’y a donc aucune culpabilité à poser sur nos choix ou sur les évènements et encore moins sur nos ressentis.. Tous ne sont que des indicateurs de là où nous sommes pour nous voir avec les yeux du coeur.

Jusqu’à nous souvenir de qui nous sommes vraiment.

Les créateurs infinis de nos vies…

 

Ma vie est belle aussi sur Facebook… f
Coaching et développement, mon site professionnel Coaching pro

Je veux une vie meilleure

Je veux une vie meilleure

Nous avons bien sur le droit de vouloir une vie meilleure!

Ce qui pourrait nous mettre en difficulté c’est que vouloir une vie meilleure nous fait vouloir autre chose que ce que nous avons aujourd’hui. Et que vouloir autre chose que ce que ce que nous avons aujourd’hui nous met dans un état d’être en conflit avec qui nous sommes  aujourd’hui,  en résistance avec ce que nous vivons.
C’est l’histoire du serpent qui se mord la queue ou du hamster qui tourne dans sa roue. Et plus il tourne plus ça va vite. Plus on cherche autre chose, plus cela devient douloureux de ne pas trouver ce que l’on cherche parce que l’on devient de plus en plus conscient de ce que l’on ne veut pas, tout en n’obtenant pas ce que l’on veut tellement on est occupé à chercher!

 

Et plus l’écart semble se creuser entre nos désirs et notre vie.

Quand on s’engage dans une recherche de développement (peu importe laquelle…) c’est parce que l’on a envie de plus ou de différent de ce que l’on a . Toute la subtilité de la démarche sera d’accepter ce que l’on vit tout en travaillant à obtenir ce que l’on désire le plus!

Ma démarche à moi  sera de vous accompagner dans un premier temps dans l’accueil de ce qui est. Puis dans l’acceptation de ce qui se vit. Oui. Dans l’acceptation. Parce que rien ne se transforme qui ne soit d’abord accepté. Le chemin sera de passer de « je subis ce que je vis » à « j’accepte ce que je vis », « je comprends pourquoi je le vis » (sans aller chercher très loin…!) puis à « de quoi j’ai envie » jusqu’à « je crée ce que je désire ».

La route est une recherche perpétuelle d’équilibre,

entre l’acceptation de ce qui est et l’intention, le désir ardent, de créer ce que je veux, non pas dans un refus de ce que je vis, ni dans une réparation de ce qui devrait se vivre mais dans une transformation par la compréhension de ce que je vis.

Le but est de passer de ma vie en pilotage automatique à ma vie créée, active et choisie.

 

La première étape :

Lire la suite…

Continuer la lecture de Je veux une vie meilleure

Ma vie est belle aussi sur Facebook… f
Coaching et développement, mon site professionnel Coaching pro