Devenir responsable c’est retrouver le sourire…

Devenir responsable c’est retrouver le sourire…

Pour commencer à s’élever, il faut commencer à s’observer. S’observer c’est se regarder et s’écouter au quotidien tout en étant détaché…. Observez comment vous réagissez. A la prochaine difficulté ou souffrance relationnelle, soyez simplement attentifs à ce que vous ressentez. Prenez cela comme une opportunité de transformation. Soyez attentifs à ce que vous mettez comme pensée sur ce que vous ressentez. Puis à comment vous réagissez à ce que vous pensez. Soyez attentifs à l’instant exact où vous glissez de la réalité à la projection de vos émotions sur l’écran de votre mental. Il y a en général deux possibilités : soit vous vous sentez victime, soit vous vous sentez coupable. Bref, vous vous sentez mal! Vous croyez qu’il n’y a que deux voies possibles mais c’est une croyance que vous pouvez changer pour transformer durablement votre vie…

Le détachement ou l’observation de la réalité telle qu’elle est.

Soyez conscient de cette chute en vous. De cette descente d’énergie à l’intérieur. De cette petite dégringolade au dedans…Comme si vous descendiez une marche en vous. A cet instant vous perdez le contact avec le sourire. Dans cet espace intérieur, dans cet instant qui s’étire en vous, dans ce moment de prise de conscience où vous laissez le temps s’étirer, prenez le temps de vous sentir au ralenti. Ralentissez votre film intérieur. Observez. Sans jugez. Observez ce qui se passe. Écoutez-vous. Regardez-vous. Soyez simplement attentif dans l’instant. Et laissez le film se dérouler. Regardez-vous réagir.  Comment êtes-vous? Où êtes-vous? Dans la colère? Dans la tristesse? Avec un sentiment d’injustice? De rancœur?  Qui est le coupable dans votre film? Qui est la bonne-victime? Qui est le méchant-bourreau? Essayez de vous regardez réagir au quart de tour.  C’est difficile, c’est inconfortable, c’est une réaction qu’on a en mode automatique sur laquelle on ne s’arrête pas, mais c’est pourtant une étape nécessaire à la transformation. L’étape de l’observation de votre réalité telle que vous la vivez avant de regarder la réalité telle qu’elle est.

Avant tout changement il y a l’acceptation

On ne peut rien transformer avant d’avoir accepté. On ne peut rien changer si on n’a pas dit oui à ce qui est. Simplement parce qu’on ne peut pas dire non à ce qui est…Puisque c’est ! La réalité c’est que vous souffrez dans cet évènement désagréable. C’est votre réalité. Ce n’est pas pour ça que c’est vrai, mais c’est votre réalité du moment…La seule façon de sortir du rôle de la victime (ou du coupable) c’est d’accepter qu’on y soit, de regarder qu’on y croit. Ah tiens, je suis en train de retomber dans mon rôle de victime, je suis en train de me plaindre ou de pleurer sur mon sort, ah oui c’est vrai. Mais au fait je n’ai pas envie de ce rôle là maintenant, j’ai envie d’en changer pour voir, j’ai envie de sortir de mon trou pour regarder comment ça peut être autrement! Chouette, je suis en train de vivre l’opportunité de m’élever…

Sortir du piège dans lequel vous vous êtes enfermé

La bonne nouvelle c’est que c’est vous qui vous êtes mis dedans tout seul. Vous connaissez donc le chemin pour en sortir. La mauvaise nouvelle c’est que c’est vous qui vous êtes mis dedans tout seul ! Vous allez donc devoir en sortir seul. De là où je suis je peux vous guider pour en sortir, en vous indiquant où poser vos pieds, où mettre vos mains,  en vous aidant à éclairer votre chemin vers la lumière, en vous  accompagnant dans la recherche de vos propres ressources. Et aussi en vous aidant à percevoir les pierres qui pourraient vous faire trébucher et  puis baliser de petits cailloux la route pour tenter de ne plus retomber.

Ce chemin vous devrez le faire seul.

Sortir du rôle de la victime c’est sortir de la souffrance. C’est décider de grandir. Une bonne fois pour toutes. Ce qui ne veut pas dire que vous n’y retomberez pas quelque fois, les habitudes de ce genre ont la vie dure, mais c’est la décision qui compte. Pas seulement l’envie. « J’ai envie » ne suffit pas. « Je veux » ne suffit pas. « Je décide » fait la différence. Je décide à partir d’aujourd’hui, de là où je me trouve que je ne veux plus me comporter en victime, que je prends l’entière et pleine responsabilité de mes émotions, pensées, réactions et actions. Que je prends la pleine et entière responsabilité de faire plus ample connaissance avec moi-même pour remettre en question ce que je prenais pour vrai et qui ne l’est peut-être pas…Pour remettre en question mes émotions, mes pensées, mes réactions et que je prends la responsabilité de poser des actes chaque jour pour incarner la meilleure version de moi-même et vivre la meilleure version de ma vie.

Nous n’avons pas à  être parfaits

Devenir responsable c’est enfin prendre le temps de s’apprécier plutôt que se flageller. C’est prendre le temps de regarder les choses telles qu’elles sont plutôt que telles qu’elles devraient être. C’est prendre le temps de sortir de la souffrance pour commencer à regarder autour de soi. C’est déployer son énergie vers la joie plutôt que vers la plainte. C’est s’ouvrir à tous les possibles plutôt que se bloquer sur les obstacles et les difficultés. C’est saisir les opportunités plutôt que regarder ses pieds en soupirant après des rêves envolés. C’est recommencer à marcher après s’être longtemps arrêté…Et se remettre à marcher, cela nécessite une rééducation, avec de nouveaux apprentissages et beaucoup d’entrainement. Et comme dans tout entrainement, il y aura des séquences de repos. Avec de la douceur bien méritée, pour tous les dépassements que vous allez oser, que nous allons oser ensemble.

Vers une imperfection heureuse

La décision est de devenir 100% responsable. Le but est de vivre la réalité telle qu’elle est pour sortir de la souffrance. L’effet secondaire sera d’incarner l’imperfection heureuse…avec tout ce qui en découle au naturel…de la présence, de la sérénité, de la joie, de la lumière et beaucoup d’amour. Pour vous d’abord…Et pour tous ceux qui s’approcheront de vous..

 

Copyright © 2015  http://mavieestbelle.com/Tous droits réservés

  

NB : En me laissant des commentaires et des questions sous cet article, vous m’aiderez à vous aider.

(*) Voir le Poème « Autobiographie en cinq actes », de Portia Nelson

Ma vie est belle aussi sur Facebook… f
Coaching et développement, mon site professionnel Coaching pro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *