Osez!

bateau voile

Pour pouvoir grandir, s’épanouir, se faire confiance, être serein, avoir confiance en la vie et en notre capacité à nous ajuster et à rebondir, il est nécessaire en premier lieu de bien se connaître.

Bien se connaître c’est  aussi sortir de sa zone de confort.

C’est oser se regarder en face, oser vivre les émotions, oser marcher dans l’inconnu, oser se dépasser. Je ne parle pas forcément de grandes aventures ou des challenges que l’on peut se lancer mais des dépassements au quotidien, des dépassements dont  nous sommes les seuls à être conscients. On est les seuls à savoir qu’on est en train de prendre des risques, qu’on va faire différemment, qu’on va tenter l’inconnu dans notre vie de tous les jours. Osez réagir d’une autre manière, osez parler d’un autre ton, osez marcher, s’habiller, travailler, toucher, aimer différemment.A une certaine époque de ma vie j’avais décidé chaque jour de faire quelque chose de différent. De différent de mes habitudes.

Je m’habillais et je me demandais « qu’est ce que je pourrais mettre de totalement différent aujourd’hui? », et j’osais des mélanges de couleur inhabituels pour mon plus grand plaisir. Facile me direz-vous? Non! Pas facile du tout d’assumer le regard des autres en me rendant visible…Pas facile pour moi!

J’allais à un rendez vous et je prenais une route différente (sans GPS à l’époque!). Facile? Non, j’avais peur de me perdre, d’être en retard…jusqu’à ce que je lâche et apprécie les paysages et la nouveauté, et découvre des routes magnifiques. Et que je me rende compte que je pouvais me faire confiance. Et que le monde ne s’écroulerait pas si j’avais un peu de retard. Facile pour certains…difficile pour moi.

Je faisais une rencontre et je décidais de faire différemment, je disais oui à une invitation…Facile? Non, j’avais peur de ne pas savoir quoi dire, ou de m’ennuyer, ou de ne pas être à ma place. J’avais peur de m’être trompée d’envie. Jusqu’à ce que je constate que j’étais en capacité d’être en relation et que j’intéressais l’autre. Très difficile pour moi!

Chaque jour était pour moi un challenge.

J’étais la seule à savoir ce que je dépassais, ce que j’osais. Personne ne pouvait savoir que dire oui était pour moi un énorme dépassement. J’étais la seule à savoir que je sortais de ma zone de confort. Et je faisais de belles découvertes sur moi. Et je devenais fière…Et je devenais libre…Et je devenais plus consciente aussi.

Ces « petites » prises de risques au quotidien avaient l’avantage de me mettre dans le présent, j’étais obligée de me regarder d’abord dans mes habitudes, puis dans ce que je voulais tenter et dans ce que ça déclenchait chez moi..C’était très joyeux..La vie devenait un jeu permanent, et c’était moi qui fixais les règles. Je devenais active et créatrice au quotidien..

J’ai décidé de recommencer…

Je vais chaque jour faire une action différente de ce que je ferais habituellement. Ce qui me motive le plus c’est de vouloir aimer mieux. Alors je vais chaque jour, en relation avec l’autre (mon mari, ma fille, mes amis, mes coachés…des inconnus), faire différemment et sortir de ma zone de confort. faire différemment en mieux, avec plus de présence, plus de joie, plus d’amour..Je vais osez aimez plus.

Et vous? Qu’allez vous faire aujourd’hui pour sortir de votre zone de confort?

Qu’allez-vous faire que vous serez seul à savoir? Qu’allez-vous tentez d’inhabituel? Commencez petit…Vous serez surpris des conséquences sur vous et votre entourage..Pensez à vous féliciter à chaque victoire…Et à fêter votre dépassement.

Sur votre chemin d’épanouissement il n’y a que de grandes et belles victoires, ce sont les vôtres, elles vous appartiennent, prenez en soin autant que de vous-même.

NB : En me laissant des commentaires et des questions sous cet article, vous m’aiderez à vous aider.

Ma vie est belle aussi sur Facebook… f
Coaching et développement, mon site professionnel Coaching pro

8 réflexions au sujet de « Osez! »

  1. J’aime bien cette idée d’oser tout les jours. Moi j’ai commencé et ce n’est pas toujours facile même si c’est des choses qui peuvent être banales pour certain… tout est question de notre histoire personnelle… Je me rappelle quelqu’un qui me disait pour avancer il faut faire un petit pas différent de d’habitude qui te m’est en inconfort mais pas de trop grand pas qui risque de trop te déséquilibrer et te faire tomber. Et qu’est ce que je peut être fière de ces avancées!!D’en prendre conscience me permet également de « garder le moral » quand j’ai l’impression de retomber dans nos schémas puisque je peut me dire à oui cet fois j’ai échoué mais ce n’est pas pour cela que je n’avance pas puisque la fois précédente j’ai fait différemment! Et là encore par mon écrit j’ose!!

    1. Bonjour Vénus,
      et bravo à vous d’avoir osé! Oui ce qui est important c’est l’importance que le pas a pour vous…vous êtes seule juge. Et pour les « échecs » il n’y a qu’avec eux qu’on progresse, ils sont le signe que vous êtes sortie de votre zone de confort…Et nous permettent parfois de prendre des chemins qui s’avèrent finalement meilleurs! Prenez soin de vous, et continuez d’oser!
      Merci pour votre pas vers moi

  2. Bonjour,
    j’aime beaucoup la simplicité de ce que vous écrivez, ça me parle et ça me donne envie d’essayer! Une nouveauté par jour, je vais tester pour voir!
    Merci beaucoup
    Claire

  3. Merci Chrystèle pour cet article très inspirant! Je me rends compte en te lisant que d’oser changer ses habitudes, c’est aussi laisser plus de place à notre enfant intérieur, qui lui n’a pas peur d’être nature et spontané. Pour ma part, lorsque je fait quelque chose d’un peu « décalé » par rapport à « ce qui se fait », c’est souvent une initiative de mon enfant intérieure: par exemple, il y a quelques jours je suis allée faire des achats dans un supermarché, et je n’avais pas de sacs. J’ai tout mis dans mes poches et dans mes mains, et en arrivant vers ma voiture, j’ai demandé à une dame de fouiller dans mon sac pour trouver ma clé de voiture et m’ouvrir le coffre. On a bien ri, et j’ai remercié ensuite mon enfant intérieure pour cette initiative…
    à bientôt
    La Fannette

    1. Oui tout à fait, ce « osez » des petits pas c’est la joie et l’excitation intérieure, mêlée de crainte que je relie à l’expérience enfantine. Les « dialogues avec l’ange » parlent beaucoup de retrouver le jeu de l’enfant, dans la créativité, le nouveau à chaque instant. Ce sont de vrais élans inspirés comme ton expérience! A renouveler sans modération! A bientôt.

  4. Je vois que votre blog est relativement récent alors je laisse un mot pour vous remercier et vous encourager à le mettre à jour ; je le trouve très constructif !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *